La CATZH Aveyron est une Cellule d'Assistance Technique destinée à aider et conseiller les propriétaires ou gestionnaires de zones humides.

Elle est animée par l'adasea.d'Oc et a été initiée par l'Agence de l'Eau Adour Garonne.

La CATZH propose des services gratuits en échange de l'engagement des gestionnaires pour la préservation des zones humides. Cette opération est financée par l'Agence de l'Eau Adour Garonne et le conseil régional au travers des aides FEDER.

 

Des travaux pour le Fluteau !


 

Le Fluteau nageant est une petite plante protégée cantonnée aux eaux calmes de faible profondeur, claires et ensoleillées. Elle fait l’objet d’un plan national d’actions en raison de sa rareté et des menaces qu’elle subit. Sa présence était connue sur la mare de Thérondels depuis 1910, en faisant la seule station connue pour cette plante en Aveyron. Mais elle n’y a plus été observée depuis 2008, probablement du fait des assecs de plus en plus prolongés probablement dus à la pose d’une canalisation AEP dans le fond de la mare et de la fermeture du milieu par la végétation qui en résultait.

 

En cette fin d’été 2018, des travaux visant à restaurer des conditions écologiques favorables au retour du Fluteau nageant ont été réalisés sur la mare de Frons : extraction des remblais qui recouvraient une partie de la mare, destruction d’un ancien drain sous la mare, coupe et dessouchage de peupliers et de saules, amélioration du stockage des effluents par le propriétaire riverain… Cette action, financée par l’agence de l’eau Adour-Garonne (80%) et par la commune de Thérondels (20%), coordonnée par le Conservatoire Botanique National de Pyrénées et Midi-Pyrénées et animée localement par l’Adasea d’Oc, s’inscrit dans le cadre du projet retenu à l’appel à initiatives Biodiversité de l’Agence de l’eau Adour-Garonne.

 

Si la sécheresse a sans aucun doute facilité la réalisation des travaux dans la mare de Frons en limitant les impacts sur le milieu naturel, la pluie est désormais attendue avec impatience pour recharger la mare en eau. Celle dernière sera suivie de près au cours des mois et années à venir afin d’évaluer les effets des travaux sur son fonctionnement hydrologique, l’évolution de sa végétation, le retour du Fluteau nageant, sans oublier celui des Grenouilles rousses dont l’abondance sera un des indicateurs de la réussite de cette opération de restauration.

 

Enquête


Pour les adhérents gestionnaires de zones humides, une enquête visant à recueillir votre perception sur le conseil que vous recevez de notre part et son impact sur la gestion des zones humides.

https://fr.surveymonkey.com/r/GestionZH

La catzh de l'Aveyron vous remercie de votre participation.


Actualités

Le lundi 11 juin 2018, une réunion technique s’est déroulée à Sainte Geneviève sur Argence, organisée par la CATZH Aveyron. Cette animation, sur la thématique des investissements non productifs, à attiré une trentaine de participants.   

 

En matinée, la table ronde a permis de nombreux échanges et retours d’expériences, le cadre règlementaire et financier a aussi été abordé.

 

 L’après midi a été consacrée à des visites sur des aménagements réalisés en bord de cours d’eau.

 

 

Suite au succès de cette première animation,  une autre journée sera très certainement organisée au début de l’automne.

 


 

A partir de début avril 2018 les inventaires zones humides vont recommencer sur le bassin versant Aveyron Amont. Sont concernées les communes de Beslcastel, Mayran, Prévinquières, Rieupeyroux, Moyrazès et Colombiès. En suivant les inventaires sur le massif de l'Aubrac se poursuivront avec les communes de Brommat, Lacapelle-Bonance, Saint Laurent d'Olt et Therondels.

 

 

-        1er mai 2017 au 30 octobre 2017 : inventaires zones humides sur le massif de l'Aubrac et la basse vallée de l'Aveyron 

-          1er mars 2016 au 30 octobre 2016 : inventaires zones humides sur le massif de l’Aubrac

-        1er décembre 2016 : Article dans la Volonté Paysanne sur l’Orpin velu

-        Décembre 2016 : Bulletin d’information sur les mares

 


Article: Le retour des grenouilles

En fin de période hivernale, les températures remontent et les jours rallongent. L’activité de la faune reprend ! Les grenouilles sont parmi les premiers animaux à sortir de leur période de léthargie.

 

 

 

En Aveyron, nous comptons plusieurs espèces de grenouilles. Le groupe des « Grenouilles vertes » est en fait composé de cinq espèces différentes qu’il est difficile de différencier les unes des autres. Ces grenouilles ne s’éloignent pas ou très peu des milieux aquatiques même en période hivernale où elles peuvent s’enfouir dans la vase. La Grenouille rousse est l’un des amphibiens les plus précoces, il n’est pas rare qu’elle reprenne son activité dès la mi-février. Cette dernière peut aisément être confondue avec la Grenouille agile qui reste cependant absente des secteurs plus en altitude. Discrète et farouche, elle est capable de bonds impressionnants pour échapper à ses prédateurs (ou ses observateurs !). Les chants de celle ci peuvent être entendus dès le mois de mars.

 

 

 

Durant l’hiver les grenouilles ont un mode de vie terrestre. Pendant cette période de froid, elles s’abritent sous des feuilles, des pierres, dans des tas de bois ou des souches. Cette période n’est pas la plus favorable pour leur observation car elles sont très peu actives.

 

 

 

Vers la fin de l’hiver les grenouilles se rendent sur les sites de reproduction (mares, ruisseaux, flaques, zones humides…), c’est à ce moment que commencent les migrations d’un milieu à un autre pour atteindre les points d’eau. Durant ces migrations nocturnes beaucoup d’amphibiens meurent écrasés sur les routes, soyez vigilant !

 

 

 

Les milieux favorables aux amphibiens ont fortement régressé dans nos paysages (nous avons perdu la moitié des surfaces de zones humides en 100 ans !), réduisant l’habitat de ces espèces et menaçant leur cycle de vie. Il est aujourd’hui important de conserver et restaurer ces espaces. La CATZH (Cellule d’Assistance Technique aux Zones Humides) intervient à la demande pour réaliser des actions de sensibilisation ou pour conseiller et informer les propriétaires. Vous pouvez contacter la CATZH Aveyron (Adasea d’Oc) au 05.65.73.76.76 ou par mail (david.galibert@adasea.net).